Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Societies and Centers
  Tirthankar Illustré Charitra
  Qui est un Tirthankar ?
  Bhagavan Rishabhdev, Le Premier Tirthankar
  Bhagavan Ajitnath- 2
  Bhagavan Sambhavnath – 3
  Bhagavan Abhinandan – 4
  Bhagavan Sumatunath- 5
  Bhagavan Padmaprah– 6
  Bhagavan Suparshvanath – 7
  Bhagavan Chandraprabh - 8.
  Bhagavan Suvidhinath – 9
  Bhagavan Sheetalnath – 10
  Bhagavan Shreyansnath- 11
  Bhagavan Vasupujya- 12
  Bhagavan Vimalnath – 13
  Bhagavan Anantnath– 14
  Bhagavan Dharmnath- 15
  Bhagavan Shantinath– 16
  Bhagavan Kunthunath – 17
  Bhagavan Arnath – 18
  Bhagavan Mallinath– 19
  Bhagavan Munisuvrat – 20
  Bhagavan Naminath – 21
  Bhagavan Arishtanemi – 22
  Bhagavan Parshvanath – 23
  Bhagavan MahavirVIR – 24
Faits importants sur les Tirthankars
La base pour devenir un Tirthankar : les vingt pratiques favorables
Les trente-quatre attributs uniques d’un Tirthankar
Les 1008 marques sur le corps d’un Tirthankar à sa naissance
Une étude des symboles des Tirthankars
Les incarnations antérieures des Tirthankars
Les Tirthankars présents, passés et futurs de la région de Bharat
  Les Tirthankars dans la région du Mahavideh (Les vingt Viharmans)
  Les initiateurs des Tirthankars
  Les différences entre un Tirthankar et un Omniscient (Kewali)
  Détails sur les Tirthankars
  Les soixante-trois grands hommes
  Le pouvoir physique d’ un Tirthankar : une compilation mythique
  Le plan divin spécial du Samavasaran

Les vies authentiques des vingt-quatre Tirthankars

BHAVAGAN SAMBHAVNATH – 3 

Longtemps après le nirvana de Bhagavan Ajitnath, la ville de Kshempuri, dans le secteur de Airavat du Mahavideh, était gouvernée par le roi Vipulvahan. C’étatit un roi qui avait bon cœur, qui était compatissant, qui aimait ses sujets et  prenait soin d’eux. Une fois, alors qu’il y avait un vent dévastateur et que la population était privée de même quelques gouttes d’eau, le roi ouvrit ses réserves à grains au public, sa cuisine aux moines et aux ascètes et son trésor pour l’importation de grains nourriciers. Il donna des instructions au gardien de sa cuisine personnelle pour que les portes de celle-ci soient ouvertes à tout le monde. Tous les hôtes devaient avoir priorité sur lui. Le peu qui restait lui serait servi. S’il ne restait rien,  il se contenterait du plaisir de servir ses hôtes. Durant la sécheresse, le roi resta sans nourriture et sans boisson, de multiples fois. 

Du fait de ce sentiment de compassion extrême, Vipulvahan acquit une pureté d’âme exceptionnelle et gagna le Tirthnkar-nam-et-gotra-karma. Bien que la sécheresse ait normalement cessé, la torture du monde vivant par la nature laissa une marque sur le psychisme de Vipulvahan. Un jour, alors qu’il était sur le haut du toit, il vit d’épais nuages de pluie dispersés par le vent. Un sentiment d’intense détachement germa en lui. Il céda son royaume à son fils et reçut la diksha de Svayamprabh Suri. Son temps passé, il se réincarna sous  la forme des dieux Anat.

 De la forme d’Anat, l’être qui était Vipulvahan descendit dans le sein de la reine Sena Devi, la femme du roi Jitari de Shravasti. Alors que cet être était encore dans le sein de sa mère, il y eut des pluies suffisantes et des récoltes abondantes. Un jour, alors que le roi et la reine contemplaient avec joie, du haut de leur toit, la végétation verte luxuriante tout autour d’eux, le roi dit : « Ma chère ! En ce moment, même les terrains vagues sont remplis de récolte de grains. Il semble que tout ce qui était impossible a été rendu possible (sambhav), par l’influence favorable de l’âme pieuse que vous portez dans votre sein. Nous appellerons notre fils « Sambhav ! ». 

Le quatorzième jour de la moitié brillante du mois de « margshrish » (novembre/décembre), la reine donna naissance à un fils en bonne santé et celui-ci fut appelé « Sambhav Kumar ». Le petit prince grandissait dans un confort royal, mais il prenait difficilement plus qu’un intérêt superficiel dans le style de vie luxueux. Au moment opportun, il fut marié et couronné. Après un règne long et pacifique, il devint un ascète, le quinzième jour de la moitié brillante du mois de « margshrish », et il atteignit l’omniscience, après une période de quatorze ans de pratiques spirituelles. L’Arhat Sambhavnath donna son premier discours sur « la nature éphémère de l’existence dans le monde ». Pendant une longue période, il œuvra à répandre la religion et il atteignit le nirvana le cinquième jour de la moitié brillante du mois de « chaitra » (mars/avril).