Leçons pour les juniors (14)

SOURCES DE PÉCHÉS ( 6 à 11)

Nous avons exposé ce que l’on veut dire par actions condamnables et ce qu’elles nous causent. Nous avons aussi détaillé, dans le dernier chapitre, les cinq premières qui sont : la violence (pranātipata), le mensonge (mrushavada), le vol (adattādāna), le manque de chasteté (maithuna) et l’excès de possessions (parigraha). Nous allons en détailler six autres, dans ce chapitre.

6. Krodha. Cela signifie la colère. Chaque fois que nous n’avons pas ce que nous voulons, nous sommes fâchés et fous. Du fait de cette situation, soit nous jetons des choses, soit nous employons de vilains mots ou nous avons des pensées négatives. Lorsqu’une personne est en colère, elle ne peut plus distinguer le bien du mal, ce qui est juste et ce qui est mauvais. Pour surmonter la colère, nous devons développer la tolérance. Ainsi, nous pouvons rester calmes, même si les choses ne semblent pas correctes. Si nous pouvons réussir cela, alors il n’y aura pas de place pour des querelles autour de nous et nous serons capables de vivre en paix.

 

7. Mana. Cela signifie l’ego. L’égoïsme, l’orgueil, l’arrogance, le narcissisme, et la vanité sont synonymes. L’ego veut dire penser trop à soi. En raison de l’ego, nous avons tendance à regarder les autres de haut. L’ego peut être surmonté en cultivant le sens de l’humilité.

 

 

 

8. Māyā. Ce mot signifie tromper, tricher ou induire en erreur. La tromperie, la ruse et māyā sont synonymes. Lorsque nous trichons et que nous réussissons en le faisant, cela entraîne l’ego parce que nous nous sentons fiers de ce que nous avons fait, même si c’est mal. Lorsqu’on nous prend à tricher cela nous crée beaucoup de problèmes. Aussi, au lieu de le faire, nous devons être honnêtes..

 

 

9. Lobha. Ce mot signifie avidité. Lorsque nous avons assez pour satisfaire nos besoins, mais que nous désirons avoir plus, cet acte est appelé l’avidité. Nous devons comprendre qu’il n’y a pas de fin à nos désirs. Nous ne devons pas oublier que lorsque nous n’avons pas ce que nous voulons, nous devenons  coléreux. Nous sommes jaloux de celui qui peut avoir ce que nous désirons. Pour l’avoir, nous pouvons employer tous les moyens, depuis le simple achat jusqu’à la supercherie, le vol et même le meurtre. La majorité des guerres entre les nations sont le résultat de l’avidité de l’une pour envahir l’autre. Par conséquent, au lieu d’être avides, contentons-nous de ce que nous avons, et partageons-le avec les autres. Si tout le monde faisait cela, il y aurait alors la paix et l’harmonie entre nous.

 

10. Rāga. Ce mot signifie attachement. Supposez que vous allez dans un magasin de vêtements et que vous voyez un pantalon que vous aimeriez porter. Vous vérifiez le prix sur l’étiquette et vous décidez d’oublier cet achat. Vous voyez alors in T-shirt qui est mignon. Vous aimeriez beaucoup le porter et donc l’acheter. Vous vérifiez son prix, mais il est encore trop élevé. Vous pensez « Bien ! Je vais attendre qu’il soit en solde ». Vous allez voir  tous les deux ou trois jours s’il est soldé. Votre retour à ce magasin est dû à votre attachement pour ce T-shirt. L’attachement peut concerner n’importe quoi y compris les relations avec votre conjoint, vos parents, vos enfants, votre famille, l’argent, les jouets, les vêtements, la maison etc. Quelque fois cet attachement peut nous aveugler, pour avoir ce que nous désirons, et, pour y parvenir nous pouvons employer des méthodes pernicieuses. Par conséquent, nous devons éviter d’avoir de l’attachement aux choses. Après tout, ce n’est pas la seule chose dans le monde entier. En d’autres termes, nous devons apprendre à vivre une vie qui est  bien, plutôt que d’avoir ce que  aimons ou non.

11. Dvesha. Ce mot signifie haine. De temps en temps, nous pouvons nous trouver dans une situation où nous n’aimons pas quelque chose. La plupart du temps, nous pouvons l’ignorer, mais quelque fois cela tourne à la haine de quelqu’un. Si la haine est due à la perte de quelque chose, cela peut tourner à la colère et peut faire du mal à d’autres et à nous-mêmes. La haine entraîne l’hostilité. Au lieu de cela, nous devons manifester de l’amour et de l’amitié pour  tout le monde. Même si quelqu’un est cruel envers nous, nous devons montrer notre compassion.

 

 

Dans le chapitre suivant, nous verrons les 7 dernières activités qui sont des causes de péchés : kalah (la querelle), abhyakhyana (l’accusation), paishunya (le commérage), parparivada (la critique), rati-arati (l’amour et l’aversion),, maya-mrushvada (la malice) et mithyā darshana shalya (les fausses croyances).