Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Leçons pour des juniors  
NAVKAR MANTRA
L¡¯ORDRE JAÏN ET LES ÉCRITURES JAÏNES
LES 24 TIRTHANKARAS
SĀDHU ET SĀDHVI
SĀMĀYIKA
ALLER AU TEMPLE
NAVA TATTVAS
JIVA TATTVA
GATI
AJIVA TATWA
LE CYCLE DU TEMPS
PUNYA ET PĀPA
SOURCES DE PÉCHÉS ( 1 à 5 )
SOURCES DE PÉCHÉS ( 6 à 11)
SOURCES DE PÉCHÉS ( 12 à 18 )
LESHYAS
BHĀVANĀS
THÉORIE DU KARMA
L¡¯ÉLÉPHANT ET LES AVEUGLES
LE SYMBOLE JAÏN
LE ROI MEGHARATH
GAUTAMASWĀMI
L¡¯ACHĀRYA HEMACHANDRA
LES RÊVES DE TRISHALĀ
  Le篮s pour les juniors(16)            

LESHYAS

Dans le Jaﮩsme, une grande importance est accord饠aux leshyas. Les leshyās se rapportent aux couleurs de l?⭥, elles indiquent ses 鴡ts de puret鮠Nos activit鳠refl败nt ces 鴡ts.

Il y avait, une fois, six amis qui se promenaient. Durant leur randonn饬 ils se perdirent dans la for‚U Au bout d?un moment, ils eurent faim et soif. Ils cherch貥nt de la nourriture pour quelque temps. Ils trouv貥nt finalement un arbre qui portait des fruits.

Comme ils allaient vers cet arbre, le premier de ces amis dit " Coupons l? arbre pour cueillir ses fruits ". Le second dit " Ne coupons pas tout l?arbre, mais plut?ne grosse branche ". Le troisi譥 ami dit "  Pourquoi une grosse branche ? Il y a assez de fruits sur une petite " Le quatri譥 dit " Nous n?avons pas besoin de couper de branche, montons sur l?arbre et cueillons les fruits " Le cinqui譥 dit " Pourquoi cueillir tous les fruits et les gaspiller, cueillons seulement ceux dont nous avons besoin pour manger ". Le sixi譥 dit, calmement "  Il y a beaucoup de fruits tomb鳠parterre, commen篮s d?abord par les manger ".

Vous pouvez ainsi voir les 鴡ts d?esprit de ces six amis provoqu鳠par une suite de pens饳 qui commencent par la destruction de l?arbre entier et s?ach趥nt par la cueillette des fruits tomb鳠sur le sol. Leurs six pens饳 montrent les six types de leshyās.

L?鴡t de pens饠du premier reprðènte la krishna leshyā ( la leshyā noire).Celui du second la neel leshyā (la leshyā bleue), celui du troisi譥 la kapot leshyā (la leshyā brune), celui du quatri譥 la tejo leshyā (la leshyā rouge), celui du cinqui譥 la padma leshyā (la leshyā jaune) et celui du sixi譥 la shukla leshyā (la leshyā blanche).

La premi貥 leshyā est la pire, la sixi譥 la meilleure. Les trois premi貥s conduisent l?⭥ ࠬa ruine, les trois derni貥s au progrÛÓspirituel. Nous savons que nos pens饳 vagabondent dans diff鲥nts 鴡ts, du meilleur au pire, tout le temps. C?est pourquoi, nous devons nous efforcer d?avoir des leshyās blanches et non des rouges.

L?histoire du roi Prasenjit, qui vivait ??鰯que du Seigneur Mahāvīra, illustre comment l?environnement peut affecter rapidement notre pens饠et, ?eur tour, nos leshyās et notre progrÛÓspirituel. Un jour, le roi Shrenika alla rendre hommage au Seigneur Mahāvīra. Il vit un sage qui 鴡it en m餩tation avec un halo lumineux autour de lui. Il s?inclina devant ce sage et il continua son chemin. Une fois parvenu auprÛÓdu Seigneur Mahāvīra, il lui demanda ? Oh Seigneur ! J?ai vu un sage brillant, dans une profonde m餩tation. S?il mourait ࠣe moment mꭥ, quel serait son destin ? "

Le Seigneur lui r鰯ndit " Il serait jet頤ans la septi譥 r駩on de l?enfer "

Le roi fut trÛÓ鴯nn頤?entendre cette r鰯nse.. Il pensa " Pourquoi un tel sage irait-il en enfer ? Peut-‚Ye que le Seigneur m?a mal compris " Il lui demanda de nouveau " Oh Seigneur ! Si son ⭥ quittait maintenant son corps, o?it-elle ? "

Le Seigneur lui r鰯ndit " Elle serait un ange dans le Sarvarthasiddhi, une r駩on c鬥ste ".

Le roi fut extrꭥment surpris par cette nouvelle r鰯nse. Il pensa " Le Seigneur a, d?abord, dit qu?il atteindrait le septi譥 enfer et il dit, maintenant, qu?il serait un ange ". Il 鴡it trÛÓperplexe. A ce moment mꭥ, des tambours commenc貥nt ?attre dans le ciel et des voix cri貥nt " Victoire !".

Le roi demanda au Seigneur " Quelle est la cause de ces battements de tambours ? ".

Celui-ci lui r鰯ndit " Oh ! Roi, le sage au sujet duquel vous avez pos頵ne question a acquis l?omniscience. C?est la raison pour laquelle les anges battent les tambours et proclament la victoire ! "

Le roi, extrꭥment confus par ces r鰯nses, demanda des explications.

Le Seigneur Mahāvīra les lui donna ainsi ?  Oh ! Roi, juste avant que vous approchiez de ce sage, deux soldats qui dirigeaient votre procession ont d鴯urn頳a pens饠par leur conversation. Ils disaient que son fils 鴡it trahi par ses ministres et que ceux-ci projetaient de l?enlever et de le tuer lui-mꭥ. Sa m餩tation a 鴩 troubl饬 en raison de l?affection qu?il portait ࠳on fils. Il s?est mis violemment en rage et il a perdu son 鱵animit鮠Il a commencúúar penser abattre ses ministres, mais il s?est rendu compte que bient?es armes seraient 鰵is饳 et que ses ennemis ne seraient pas 鬩min鳮 Il a envisag銡lors de jeter son casque en acier contre eux, pour les tuer. S?il 鴡it mort ࠣe moment-lଠil serait all頡u septi譥 enfer. Mais, comme il cherchait son casque, il a r顬is頱u?il n?鴡it pas le roi Prasenjit, mais un sage. Sa col貥 est retomb饠imm餩atement. Il s?est rappel頱u?il avait 鴩 initi頡u v?u d?鱵animit頥t de non-violence envers tous les ‚Yes vivants, mentalement, verbalement et physiquement. Il a regrettúúrofond魥nt d?avoir rompu son v?u et de s?‚Ye laiss頡ller ࠬa col貥 et il s?en est repenti. Il a jug頱u?il devait continuer ࠡvoir de l?amour pour toutes les cr顴ures du monde et ni haine pour ses ministres, ni attachement pour son fils. Il a condamn頳鶨rement son acte mental, il l?a mè§is鬠et il a renonc頠 son accÛÓde col貥 et de mauvaise intention. Oh ! Roi, lorsqu?il a song頠 cela, vous m?avez pos頬a deuxi譥 question et j?ai r鰯ndu qu?il naait en ange dans le ciel Sarvarthasiddhi. Apr賬 il a continu頬a purification de ses 鴡ts mentaux, il a atteint l?鴡pe de " kshapaka " o?a effac銴ous ses ghāti karmas et il est parvenu ࠬ?omniscience "

Les doutes du roi Shrenika 鴡ient alors effac鳠car il avait compris comment les pens饳 peuvent fluctuer et que non seulement les actes physiques ou les insultes verbales peuvent avoir des effets nocifs mais 駡lement les actes mentaux. Nous devons tirer, nous aussi, les le篮s de cet 鰩sode. Il convient de comprendre comment on se conduit, comment les diff鲥ntes leshyās changent et quels sont leurs r鳵ltats.

  1. Krishna leshyā ( la leshyā noire) . Les personnes qui ont cet 鴡t d?esprit ne montrent aucune compassion, aucune mis鲩corde. On est effrayúúar elles, lorsque leur col貥 tourne ࠬa violence. Elles br? toujours de jalousie et elles en veulent ࠴out le monde. Elles sont remplies d?animosit頥t de malice et elles ne croient pas ࠬa religion. Cet 鴡t d?esprit est le pire et le plus dangereux. Si quelqu?un meurt dans cette situation, il va en enfer.

     

  2. Neel leshyā ( la leshyā bleue) . Les personnes qui ont cet 鴡t d?esprit sont fi貥s, hautaines, et paresseuses. On ne peut pas compter sur elles et les autres ÙÐtent leur compagnie. Elles sont tricheuses, l⣨es, et hypocrites. Elles ÙÐtent aussi les discours religieux. Si quelqu?un meurt dans cet 鴡t, il renaen plante.

     

  3. Kapot leshyā ( la leshyā brune) . Ceux et celles qui ont cet 鴡t d?esprit restent toujours tristes et sombres. Ils trouvent des fautes chez les autres et sont vindicatifs. Ils se vantent, s?鮥rvent pour des petites choses et manquent d?鱵ilibre mental. Si quelqu?un meurt dans cet 鴡t d?esprit, il renacomme oiseau ou comme animal.

     

  4. Tejo leshyā( la leshyā rouge) . Les gens qui ont cet 鴡t d?esprit font trÛÓattention ࠬeurs actes et une distinction entre le bien et le mal. Ils connaissent la diff鲥nce entre ce qui est juste et ce qui est mauvais. Ils sont doux, bienveillants, religieux et ils m讥nt une vie harmonieuse. Si quelqu?un meurt dans cet 鴡t d?esprit, il renacomme ‚Ye humain.

     

  5. Padma leshyā ( la leshyā jaune) . Les gens qui ont cet 鴡t d?esprit sont doux et bienveillants. Ils pardonnent ࠴out le monde, mꭥ ࠬeurs ennemis. Ils observent un certain nombre d?aust鲩t鳊et sont vigilants sur le respect de leurs v?ux jusqu?ࠬeur dernier souffle. Ils ne sont affect鳬 ni par les joies, ni par les peines. Si quelqu?un meurt dans cet 鴡t d?esprit, il renadans le ciel comme ‚Ye c鬥ste.

    6. Shukla leshyā ( la leshyā blanche) .  

Il y a deux degr鳊 dans cette leshyā. Les personnes qui ont cet 鴡t d?esprit     observent strictement les principes de non-violence, de v鲩t鬠d?honn‚Ot鬠de chastet頥t de non-attachement. Elles sont dignes de confiance, traitent chaque ⭥ comme si c?鴡it la leur, et elles n?ont pas de sentiments mauvais, mꭥ envers leurs ennemis. Elles restent calmes, mꭥ si on les insulte. Si quelqu?un meurt dans cet 鴡t d?esprit, il renacomme ‚Ye humain ou comme ange. Ceux qui ont perfectionn頬eur 鴡t d?esprit, o? n?y a plus aucun attachement, plus aucune haine, qui traitent tout le monde de la mꭥ fa篮 et qui ne sont ni heureux, ni tristes, sont dans l?鴡t d?⭥ le plus pur. Si quelqu?un meurt dans cette fa篮 d?‚Ye, qui est parfaite, il ou elle est lib鲩 (e) du cycle de la naissance et de la mort.