Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Leçons pour des juniors  
NAVKAR MANTRA
LĄŻORDRE JAÏN ET LES ÉCRITURES JAÏNES
LES 24 TIRTHANKARAS
SĀDHU ET SĀDHVI
SĀMĀYIKA
ALLER AU TEMPLE
NAVA TATTVAS
JIVA TATTVA
GATI
AJIVA TATWA
LE CYCLE DU TEMPS
PUNYA ET PĀPA
SOURCES DE PÉCHÉS ( 1 à 5 )
SOURCES DE PÉCHÉS ( 6 à 11)
SOURCES DE PÉCHÉS ( 12 à 18 )
LESHYAS
BHĀVANĀS
THÉORIE DU KARMA
LĄŻÉLÉPHANT ET LES AVEUGLES
LE SYMBOLE JAÏN
LE ROI MEGHARATH
GAUTAMASWĀMI
LĄŻACHĀRYA HEMACHANDRA
LES RÊVES DE TRISHALĀ

Leçons pour les juniors (23)   

LĄŻĀCĀRYA HEMACANDRA

LĄŻācārya Hemacandra est né en 1088 après J.C, dans la caste des modha vaniks (des marchands),dans la ville de Dhandhuka, à soixante miles de la cité dĄŻAhmedabad, dans lĄŻÉtat du Gujarat. Ses parents étaient Chachadeva et Pahini. Lorsque sa mère fut enceinte, elle fit un beau rêve. Elle le raconta àĄŻ lĄŻācārya Devasuri qui était, à ce moment là, à Dhandhuka. Celui-ci lui dit quĄŻelle donnerait naissance à un garçon qui ferait de grands progrès sur le plan de la connaissance spirituelle, de lĄŻintuition et de la conduite. A sa naissance, lĄŻenfant fut appelé Changadeva.

Une autre fois que lĄŻācārya Devasuri était à Dhandhuka, il vit Pahini qui portait son fils. Il lui dit  " Laissez-moi prendre soin de ce brillant fils qui est destiné à devenir un grand leader spirituel " Il ne put la convaincre. LĄŻ ācārya sĄŻen alla en se souvenant que cet enfant deviendrait un moine célèbre et quĄŻil ferait honneur à lĄŻordre jaïn. De nouveau, il demanda à la mère de sacrifier son intérêt et son amour envers son fils pour le bien du peuple. A la fin, Pahini laissa lĄŻ ācārya le prendre avec lui.

Il consacra Changadeva comme moine et lĄŻappela Somachandra. Le disciple était très intelligent. Il maîtrisait bientôt les darshanas, les écritures, le nyaya, la grammaire etc. En même temps, il cultivait dĄŻexcellentes vertus, comme le pardon, la tolérance, la sainteté, la simplicité, la discipline, la chasteté et la générosité. Somachandra était incomparable dans lĄŻadministration et lĄŻefficacité. Devasuri fit de lui un ācārya, lorsquĄŻil était seulement âgé de vingt et un ans, et il lui donna le nom de ācārya Hemacandra.

 

La renommée de lĄŻefficacité et de la connaissance dĄŻHemacandra sĄŻétendait partout. La culture aristocratique croissait au Gujarat, grâce à sa compétence et à la coopération du roi Siddharaja. Le successeur de Siddharaja, fut le roi Kumarapala. Sept ans auparavant, Hemacandra avait prévu que ce dernier serait roi. Comme il lui avait sauvé la vie, Kumarapala considéra Hemacandra comme son maître spirituel (son guru) et son bienfaiteur. Il lui fit un honneur exceptionnel en lui demandant son avis sur la façon de diriger son royaume. En très peu de temps, la Gujarat devint un centre de non-violence, dĄŻintelligence et de bonne culture.

Hemacandra pensait non seulement à son propre avenir, mais aussi au bien-être universel. En dépit de cela, un certain ombre de brāhmanes furent jaloux et essayèrent de le faire mettre en disgrâce ainsi que le Jaïnisme. Un certain nombre dĄŻentre eux approchèrent le roi Kumarapala et lui dirent " Hemacandrācārya est une personne très égoïste et il ne respecte pas les Dieux hindous " Le roi nĄŻétait pas prêt dĄŻaccepter ces jugements sur son maître spirituel. Les brāhmanes demandèrent au roi dĄŻinviter Hemacandra à venir au temple du Seigneur Shiva (le Dieu de la destruction). CĄŻétait pour lĄŻhumilier, parce quĄŻils pensaient quĄŻil ne viendrait pas et quĄŻil ne sĄŻinclinerait pas devant Shiva. Lorsque Hemacandra vint le voir, le roi Kumarapala lui dit " Nous pourrions aller au temple du Seigneur Shiva ". Il accepta la proposition, sans aucune hésitation. Les brāhmanes étaient contents dans leurs esprits, en pensant quĄŻils mettraient les choses au point ce jour-là et quĄŻil glorifierait leur religion. Leur jugement était mauvais. Ils sous-estimaient Hemacandra. A la surprise de ces brāhmanes, celui-ci sĄŻinclina devant le Seigneur Shiva, mais en disant " Je mĄŻincline devant ce dieu, qui a détruit les passions, comme lĄŻattachement (raga) et la haine (dvesha), qui sont la cause de la vie dans ce monde, comme lĄŻont fait Brahmâ, Vishnu ou le Jina ".

Cela montra que lĄŻācārya était un génie et quĄŻil avait une grande largeur dĄŻesprit, basée sur les principes fondamentaux jaïns. Sous lĄŻinfluence dĄŻHemacandra, le roi Kumarapala se convertit au Jaïnisme. Il interdit la violence et la mise à mort dĄŻanimaux dans son royaume. Il décida de nombreuses lois qui firent prospérer la religion jaïne. Le végétarisme fut observé non seulement par les Jaïns, mais aussi par toute la population du Gujarat. Le Jaïnisme devint la religion dĄŻÉtat.

Hemacandra composa plusieurs ©«uvres littéraires comprenant de nombreux vers. Il fut le premier ācārya qui mit la non-violence au niveau politique. Ce fut lĄŻarchitecte de la grandeur et de lĄŻunité du Gujarat. Sur le plan métaphysique, cĄŻétait un yogi. Son ©«uvre "  Yoga- Shastra ", un traité sur le yoga, est très célèbre. Les gens lĄŻ appelèrent " kali-kala sarvajna " ce qui signifie "  qui connaît tout, dans la période sombre ". Il mourut en 1173 après J.C, à lĄŻâge de quatre-vingt quatre ans. La culture jaïne brille toujours énormément au Gujarat, en raison de lĄŻinfluence des ©«uvres littéraires dues à ce grand ācārya.