Jainworld
Jain World
Sub-Categories of  Leçons niveau -1 - INDEX
Namokär Mantra
Prière du matin
Ma famille
Le temple jaïn
Vardhaman (Mahavira) et le monstre
La compassion de l'éléphant
Habitudes alimentaires des Jaïns
Ramesh au restaurent
Seema va 
Le moine Metarya
Le Prince courageux Vardhaman
Aimer les animaux
Le centre Jaïn
La belle-fille - Soma
Notre religion
Mes habitudes
Ce qu'il faut faire...
Et ne pas faire
Partons au Pathshala
Maî tre spirituel et religion
Laxmiben "le généreux"
Abraham Lincoln
La grenouille dévouée
Shri Krishna

Niveau-1 Leçon-10

Le moine METARYA.

Le moine METARYA était un élève du Seigneur MAHAVIRA. Il naquit chez une famille d'intouchables. La religion jaïne réfutant toute discrimination de caste (elle  considère toutes les âmes de façon égale), METARYA fut donc admis comme moine.

Un jour, alors qu'il faisait très chaud, METARYA sortit mendier sa nourriture. Il était pieds nus et sa tête rasée n'était pas couverte. Il allait d'une maison à l'autre, sans se soucier de la richesse de leurs occupants.

Il vint chez un orfèvre. Cette homme était réputé pour son excellent travail dans toute la ville de "RAJGRIHA" . Même le Roi SHRENIK admirait son savoir-faire. Quand METARYA arriva, l'orfèvre ciselait des grains d'or en forme de grains d'orge pour ses bijoux. Quand il vit le moine à la porte, il se sentit très heureux et très honoré.

Il mit de côté son travail, et il s'inclina en signe de respect devant le moine. Il lui souhaita la bienvenue.

Tandis que l'orfèvre allait à la cuisine pour obtenir de la nourriture, un oiseau descendit d'un arbre et avala tous les grains d'or, pensant qu'il s'agissait de grains d'orge. Il s'envola à nouveau et il rejoignit l'arbre. Le moine avait assisté à toute la scène.

 

L'orfèvre revint et il offrit au moine une nourriture adéquate. Après avoir accepté la nourriture, le moine s'en alla. Quand l'orfèvre voulut reprendre son travail, il vit que les grains d'or avaient disparus. Bien qu'il chercha partout, il ne put les retrouver. Il essaya à nouveau, pensant les avoir égarés. Cette seconde tentative se solda encore par un échec. Il se mit alors à suspecter METARYA, pensant que celui-ci aurait pu être tenté par les précieux grains d'or. "Il ne peut s'agir d'un vrai moine. C'est certainement un voleur déguisé en moine." pensa-t'il.

Il rattrapa le moine et le ramena chez lui. Il lui demanda alors s'il avait pris les grains d'or. METARYA répondit: "Non, je ne les ai pas pris". L 'orfèvre lui demanda ensuite: "Qui les a pris ?" Le moine pensa que s'il révélait ce qu'il s'était passé alors l'orfèvre tuerait l'oiseau. Cette violence devait être évitée. Il resta donc silencieux. N'ayant pas obtenu de réponse, l'orfèvre en déduisit que le moine devait cacher l'or. Pris de colère, il se mit à le frapper. Mais, METARYA gardait toujours le silence. L'orfèvre, devenu furieux,  décida de lui donner une leçon.

Il l'obligea à se tenir debout, en plein soleil, avec autour de la tête un bandeau en cuir trempé. Séchant, le bandeau se mit à serrer très fortement la tête du moine. Il pensait que celui-ci dirait alors la vérité, ne pouvant endurer le mal plus longtemps. Il n'avait pas réalisé que METARYA était un vrai moine qui était disposé à renoncer à la vie afin d'épargner celle d'un oiseau. Malgré l'énorme souffrance qu'endurait le moine,  cela n'entama pas sa détermination. Il ne se laissa pas, non plus, emporter par la colère. Il demeurait calme. "Ce corps est périssable. Pourquoi devrais-je m'en inquiéter ?" pensa-t'il. Il ressentit beaucoup de compassion pour l'oiseau, et il se réjouit que ce dernier put conserver sa liberté ainsi que la vie. Et c'est à cause de son extrême équanimité que METARYA atteignit alors l'omniscience, Kevaljnan. Au même instant, sous la pression du bandeau, ses yeux devinrent exorbités. Il tomba inanimé, mort. Son âme fut alors, pour toujours, libérée du cycle de la naissance et de la mort.

Tandis que l'orfèvre attendait à l'entrée de sa maison, un coupeur de bois laissa tomber bruyamment un tas de branches près de l'arbre. Effrayé, l'oiseau rendit tous les grains. L'orfèvre, atterré, comprit alors, et il se mit à courir, plein de remords, afin de libérer au plus vite le moine. Mais il était déjà trop tard...

 

Questions :

1) Les Jaïns croient-ils au système des castes ?

2) Où est-ce que le moine METARYA est allé chercher sa nourriture ?

3) Que vit METARYA alors qu'il attendait son aumône ?

4) Pourquoi l'orfèvre s'est-il mis en colère contre le moine METARYA ?

5) Pour quelle raison, le moine METARYA n'a-t-il rien dit à propos de l'oiseau ?

6) Comment ce moine a-t'il atteint Kevaljnan, l'omniscience ?