www.jainworld.com

Level-1 Lesson-14

www.jainworld.com

"SOMA", la belle-fille.

Il y a très longtemps, vivait un marchand jaïn très pieux. Au réveil, chaque matin, il avait coutume de réciter le Navkar Mantra et de pratiquer paisiblement Samayik. Ensuite, il rendait hommage aux Sadhus.

Ce négociant avait une fille qui s'appelait SOMA. Elle pratiquait à l'instar de son père. Elle en avait fait le voeu auprès d'un Sadhu.

A l'âge de dix-huit ans, elle se maria. Malheureusement, ses beaux-parents se montrèrent désagréables. Hostiles à toute religion, ils détestaient particulièrement le Jaïnisme. Sa belle-mère, non pratiquante, n'appréciait guère ses prières.

SOMA était désemparée. Dut-elle renoncer à sa religion? Non! Elle continuait à respecter l'engagement pris auprès du Saint homme, et ce, malgré les injures de sa belle-mère qu'elle tacha d'ignorer, tout en restant polie. Elle fit appel à sa compréhension à maintes reprises. Et bien qu'obéissante, elle insista afin de bénéficier des quarante-huit minutes nécessaires à sa pratique matinale.

Insensible à ses requêtes, sa belle-mère s'entêta jusqu'à crier et même frapper sa belle-fille. Ne cédant pas à la colère, SOMA restait impassible, adepte de la non-violence, respectant ainsi les enseignements qu'elle avait reçus de ses parents et de ses maîtres spirituels. Elle connaissait la valeur de la patience.

Un jour, sa belle-mère, bien décidée à se débarrasser de sa bru,  prit une grave décision. Elle glissa, dans un pot, un serpent venimeux qu'elle avait préalablement acquis chez un charmeur. Le soir, elle pria SOMA d'offrir à son mari une guirlande de fleurs conservée à l'intérieur du pot en question.

SOMA vint donc chercher la fleur. Très pieuse, elle prononça le nom du Seigneur MAHAVIRA. Elle récita ensuite le Navkar Mantra, puis elle introduisit sa main dans le récipient. Elle y retira bien une guirlande de fleurs, à la grande surprise de sa belle-mère.

SOMA offrit la guirlande à son époux qui s'empressa de la mettre de côté. Aussitôt à terre, celle-ci se changea en serpent. Ebahie par ce miracle, le belle-mère prit enfin conscience que sa belle-fille était une pratiquante sincère qui méritait son respect.

Une foi véritable peut contribuer à changer favorablement une situation difficile.

De ce jour, la belle-mère ressentit beaucoup d'amour et de gratitude envers SOMA. Elle se convertit, ainsi que toute sa famille, au Jaïnisme.

La foi juste est précieuse, et c'est avec confiance que nous devrions affronter les difficultés de l'existence.

 

Questions :

1) Qui était SOMA ?

2) Quelle était sa religion ?

3) Quel voeu prit-elle auprès d'un Sadhu ?

4) Comment ses beaux-parents percevaient-ils sa religion ?

5) Quel comportement sa belle-mère adopta-t'elle à son égard?

6) Comment SOMA réagit-elle ?

7) D'où SOMA a-t'elle puisé sa force, lors de ces épreuves ?

8) Quel fut alors le projet de sa belle-mère ?

9) Que se passa-t'il ?

10) Après cet événement, quelle a été la réaction de sa belle famille ?

11) Qu'avez-vous retenu de cette histoire ?