Jainworld
Jain World
Sub-Categories of  Le篮s niveau 2 - INDEX
La v ie et la non-vie
Les sens
Jiva
Qui suis-je ?
Ajiva
La compassion de  P䲳hvanath
Les ma:p> tres spirituels
La pri貥 jaﮥ
L'⭥
Les principes  ja﮳
La gentillesse et la serviabilit鼯
Le respect
Le Mahatma Gandhi et la v鲩t鼯u
Le Brahmane et le bracelet
Des moines sinc貥s
Le lion et le troupeau de ch趲es
Le Jaﮩsme, la religion de la compassion
Le  Pathshala
Les Arihants
Mahavira
Le sage Kapil
La connaissance juste
Qui a raison?
L'amiti鼯

Niveau 2 - Leçon 19

Les Arihantas

Rita : Monsieur. A l'école, de nombreux enfants parlent de Dieu. Jésus est leur Dieu. D'autres parlent de Krishna. Pourriez-vous, aussi, nous parler de Dieu ?

Le professeur : De nombreuses religions affirment: " Dieu a créé le monde. Il vieille sur le monde. Il est très bon. Il nous pardonne nos pêchés. Il connaît tout. Il nous apporte la joie."

Rita : En est-il de même pour le Jaïnisme?

Le professeur : Non. Les Jaïns considèrent Dieu différemment. Plutôt, nous estimons qu'il s'agit de l'esprit de Dieu que chaque âme peut atteindre. Celui ou celle qui y est arrivé est tout-puissant. Il prend conscience du passé, du présent et de l'avenir et connaît toute chose. Il ou elle est libre de tout Karma grossier. Nous appelons ces grandes âmes des Arihantas. Elles furent nombreuses. Lors de l'actuel cycle de temps, il y en a eu vingt-quatre. Ces êtres sont appelés des Tirthankaras. Ils fondèrent les enseignements qui nous aident à transcender la vie et la mort. Ils ont également rétabli les quatre ordres jaïns qui sont composés des sadhus et des sadhvis, des laïcs hommes et femmes. Tout Jaïn leur rend hommage.

Rita : Ont-ils créé l'univers ?

Le professeur : Non. Le monde est un phénomène naturel. Il est éternel, c'est à dire sans commencement ni fin.

Rita : Monsieur, quels étaient leurs noms et qui étaient-ils?

Le professeur : En ce qui concerne le Jaïnisme, ils sont appelés Tirthankaras, Jinas, Vitrags ou Arihantas. Ils nous guident sur le chemin de la libération. Avant de renoncer au monde, certains étaient des rois, des princes, d'autres, des personnes ordinaires. 

Nous pensons que tout humain, que tout être vivant, possède en lui la possibilité de devenir parfait ou omnipotent. Cette réalisation sera possible pour certains dans cette vie, pour d'autres ultérieurement.

Rita : Peut-on dire alors que Mahavira est un dieu jaïn?

Le professeur : Oui, Mahavira est un "Dieu" jaïn. Avant lui, il y en eut vingt-trois. Néanmoins, nous éviterons cette appellation car ils ne sont en rien des créateurs du monde. Nous les nommons "Tirthankara" ou "Arihanta".

Rita : Bien. Maintenant, je peux dire à mes amis que les Arihantas ou les Tirthankaras sont nos dieux. Parlez nous encore des Arihantas, s'il vous plaît!

Le professeur : Bien sûr. Vous savez que chaque nom a une signification. "Kumud" veut dire "Lotus", et "Ravi", "Soleil". De la même façon, "Arihanta" est composé de deux mots. "Ari" et "Hant". "Ari" signifie "ennemi" et "Hant" signifie "destructeur". Par suite, "Arihanta" veut dire " celui qui détruit les ennemis".

Payal : Mais, Monsieur, l'autre jour, vous nous avez dit que les Jaïns ne font de mal à personne. Alors, comment un Arihanta peut-il être un "destructeur" ? Je ne comprends pas.

Le professeur : Payal, ta question est légitime. En tant que Jaïns, nous ne sommes pas censés heurter ou détruire qui que ce soit. Les ennemis des Arihantas ne sont pas des animaux, ou des personnes comme toi ou moi. Il ne s'agit pas d'ennemis extérieurs, mais d'ennemis à l'intérieur de soi.

Amar : Des ennemis à l'intérieur de soi ?!?

Le professeur : Parfois, nous agaçons nos amis, nos frères et nos soeurs, avec de petites choses. Il nous arrive de cacher nos jouets lorsque nos amis viennent nous rendre visite. Au centre commercial, nous pleurons lorsque nos parents refusent de nous acheter ce que nous désirons. Certains enfants se vantent en classe et prétendent tout savoir. Ces façons de faire peuvent nous paraître à priori avantageuses, mais, en fait, il s'agit là de mauvais comportements qui, tôt ou tard, nous porteront préjudice. Voilà ce qu'on appelle les ennemis "intérieurs"! Ce sont ces mauvais désirs qui résident en nous.

Comprends-tu cela, Shila? Nos désirs peuvent-ils être nos ennemis?

Shila : Oui, Monsieur. Je comprends bien maintenant. Je me souviens avoir froissé ma meilleure amie la dernière fois. Elle ne m'adressa plus un mot. Quelques jours plus tard, lorsque j'ai eu besoin de son aide avant une interrogation, elle m'a ignorée et j'ai eu une note passable. Depuis, je suis bien consciente de ce qu'une telle note peut avoir de contrariant.

Le professeur : Sunil, as-tu éprouvé ce genre d'ennui ?

Sunil : Tout à fait. Un jour, ma soeur et moi étions seuls à la maison. Ma soeur avait faim, elle voulait commander une pizza. Elle n'avait pas assez d'argent et je ne voulais pas lui en prêter. Aussi dut-elle patienter le ventre vide. Quelques semaines plus tard, nos parents nous laissèrent au centre commercial pour y faire des courses. Alors que nous étions dans un magasin de vêtements, j'ai remarqué une belle veste que j'aurais aimé acheter. Le prix affiché était malheureusement trop élevé. J'ai donc demandé à ma soeur de me prêter un peu d'argent. Elle me dit: " Il n'en est pas question! Souviens toi quand je voulais commander une pizza..." Eh oui, si je n'avais pas été aussi pingre, elle m'aurait prêté l'argent dont j'ai besoin maintenant. "Allez!" me dit-elle "je ne me comporterai pas comme toi, mais souviens-toi qu'il est bon de partager!". Oui, partager est une bonne chose!

Le professeur : Quelqu'un d'autre voudrait-il s'exprimer ?

Hina : Oui, Monsieur. Maintenant, je vois bien qui sont nos ennemis intérieurs. Nous devrions maîtriser notre colère et notre gourmandise. Il ne faut pas être méchant ou trompeur. En d'autres termes, nous devrions être maître de nos désirs.

Le professeur : Très bien! Nous devons en effet maîtriser nos désirs de telle façon qu'à aucun moment, nous ne devenions agressifs, cupides ou arrogants. Les sages "Arihantas" n'ont tué ou détruit aucune personne, ou tout autre être vivant. Ils ont simplement détruit leurs ennemies intérieurs tels que la colère, l'envie, l'égoïsme, et la supercherie.

Ashish : Maintenant, je sais bien qui sont les Arihantas. Ils ont détruit leurs ennemis intérieurs. Néanmoins, je ne comprends toujours pas pourquoi nous les appelons des "dieux"?

Le professeur : Voilà, nous arrivons à la fin de cette explication. Une fois qu'elle a atteint l'état d'Arihanta, une personne devient omnisciente. Elle connaît, à la fois, le passé, le présent et l'avenir. Il n'y a rien qu'elle ignore. Elle nous enseigne qu'il nous faut être maîtres de nos désirs. Lorsqu'elle meurt, elle ne se réincarne pas. Elle rejoint le royaume des Siddhas, le royaume des âmes libérées. Nous lui donnons alors l'appellation de dieu.

Ashish : J'ai encore une question. Quand nous allons au temple, nos parents nous disent de prier les dieux. Que sommes-nous censés leur demander?

Le professeur : Quand nous prions, nous saluons les Jinas et nous leur exprimons notre admiration. Il ne faut pas nous attendre à une récompense. Nous devons simplement nous rappeler ce qu'il faut faire pour mener la vie d'un bon Jaïn. Nous prenons ces êtres remarquables pour modèles et nous devons suivre leurs exemples afin d'atteindre le but suprême, la Libération.

Questions :

1) Les Jaïns croient-ils en Dieu ?

2) Que disent les autres religions de leurs dieux ?

3) Les Jaïns croient-ils que Dieu est le créateur de l'univers ?

4) Quels sont les différents noms donnés aux dieux Jaïns ?

5) Que signifie Arihanta ?

6) Quels sont nos ennemis intérieurs ?

7) Est-ce que tout le monde peut devenir un Arihanta ?

8) Que désigne le terme "Siddha" ?