Jainworld
Jain World
Sub-Categories of  Leçons pour les seniors
L'ÂME ET LE CORPS
KASHĀYAS
INSTINCTS
GHĀTI-KARMA
AGĀTHI-KARMA 
ĀSRAVA
SAMVARA
NIRJARĀ
CĀRITRA
PRATICABILITÉ DE 1'AHIMSA
VÉGÉTARISME ET JAÏNISME
PRIÈRE ET DHYĀNA
RITES ET FÊTES
PRATIKRAMANA
SALLEKHANĀ
ANEKANTVĀDA
LE PROGRÈS INDIVIDUEL
GUNASTHĀNAKAS
QUI PEUT ÊTRE UN SIDDHA
PÉLERINAGE ET  LIEUX SACRÈS
YAKSHAS ET YAKSHINIS
GRANDE ANCIENNETÉ DU JAÏNISME
INTRODUCTION AU TATTVĀRTHA-SŪTRA
INTRODUCTION A LĄŻ UTTARĀDHYAYĀNA SŪTRA

Leçons pour les seniors (5 )

AGHĀTI KARMA

Dans notre vie, nous voyons énormément de personnes différentes, certaines sont plus belles que les autres, certaines vivent plus longtemps que dĄŻautres etc. Quelle est la cause de cette dissemblance ? La réponse à cette question cĄŻest que ce sont les effets des karmas. Ceux-ci sont groupés en deux catégories. Les uns sont dits ghāti (destructeurs), les autres aghāti (non-destructeurs). Les ghāti karmas gênent la vraie nature de lĄŻâme, alors que les aghāthi affectent seulement le corps dans lequel lĄŻâme réside. Tant que nous avons des aghāti karmas nos âmes sont prisonnières dĄŻune forme de corps, éprouvent de la douleur et souffrent de différentes façons. Seules, les âmes pures des Siddhas nĄŻont pas de forme, et éprouvent un bonheur absolu. Nous devons tous nous efforcer dĄŻarriver à ce stade.

Les aghāti karmas sont : a) le vedanīya karma, b) le nāma karma, c) la gotra karma, d) lĄŻāyushya karma.

a) Le vedanīya karma est responsable de toutes les peines et de tous les plaisirs que nous éprouvons. Certains de ses effets sont la bonne santé, le bonheur, la maladie, la tristesse etc.

Ce karma se subdivise en deux catégories : lĄŻāsāta karma, qui cause le malheur et le sātā karma, qui cause le bonheur. LĄŻāsāta vedanīya karma sĄŻacquiert en faisant souffrir les autres, en les stressant, en les tuant, en les faisant sĄŻinquiéter et en les rendant malheureux. Le sātā vedanīya karma sĄŻaccumule en rendant les autres heureux, en les aidant, en les protégeant, en les calmant, en partageant avec eux, et en les réconfortant.

Le vedanīya karma peut être effacé, en offrant du réconfort, de la bonté, de lĄŻaide, de la protection et de la tranquillité aux autres.

Lorsque nous sommes complètement débarrassés de ce karma, notre âme parvient au bonheur absolu. LĄŻâme pure nĄŻa plus de maladie, de souffrance, de tristesse, dĄŻennui ou dĄŻinquiétude, elle est toujours heureuse.

b) Le nāma karma détermine le type de corps que lĄŻâme occupera et à quoi il ressemblera.

Ce karma se subdivise en cent trois sous-catégories. Les groupes principaux sont : le gati nāma karma, qui détermine lĄŻexistence, le jātināma karma la destinée, le sharīra karma le corps, lĄŻangopanga nāma karma la tête et les membres, le samhanāma karma la fermeté des jointures, le samsthāna nāma karma lĄŻapparence, le bandhana nāma karma lĄŻénergie, le samghātana nāma karma les différents éléments du corps, le varna nāma karma la couleur, le gandha nāma karma lĄŻodeur, le rasa nāma karma le goût, le sparsha nāma karma, le toucher, lĄŻanupūrvi nāma karma la direction, le vihayogati nāma karma le mouvement, le Tirthankara nāma karma le fait dĄŻêtre un Tirthankara, le subha nāma karma le résultat agréable, lĄŻāshubha nāma karma le résultat désagréable etc.

Certains effets du nāma karma sont la beauté, la laideur, la bonne fortune, la malchance, la prospérité, lĄŻadversité, lĄŻhonneur et le déshonneur. On peut naître, en fonction de son nāma karma, comme être céleste, comme être humain, comme oiseau, animal ou plante, ou comme être infernal.

Cent trois sous-catégories de nāma karma sont aussi groupées en deux grands groupes : shubha nāma karma (le bon) et āshubha nāma karma (le mauvais).

Le shubha nāma karma sĄŻacquiert en étant bon, gentil et secourable envers tous les autres gens, en se conduisant toujours bien, et en menant une vie simple. Ceux qui suivent strictement la discipline et les règles religieuses gagnent du deva-gati nāma karma (qui fait renaître comme être céleste). Ceux qui sont charitables, miséricordieux et qui pratiquent des activités religieuses obtiennent du manushya nāma karma (qui fait renaître comme être humain). Ceux qui acquièrent du Tirthankara nāma karma deviennent des Tirthankaras dans leur vie après la suivante.

LĄŻāshuba nāma karma sĄŻacquiert en se moquant des gens qui sont laids ou nains ou en mettant en valeur sa stature. Être orgueilleux de sa beauté physique, de son pouvoir, de sa caste, de son intelligence, de son savoir et de sa richesse produisent, aussi, ce type de karma. Ceux qui trichent et qui trompent les autres acquièrent du tiryañca nāma karma (qui fait renaître comme animal ou comme plante). Ceux qui sont violents et qui tuent les autres obtiennent du nāma karma pour lĄŻenfer.

Le nāma karma peut être effacé en étant toujours bon, aimant, généreux, patient, et en admirant ceux qui sont beaux et ceux qui ne le sont pas. LĄŻobservation de la pureté aide, aussi, à effacer ce karma.

Quand nous nous sommes complètement débarrassés du nāma karma, notre âme devient Arūpi. Dans cet état, elle est libérée du corps et devient sans forme.

c) Le gotra karma détermine notre statut social et économique.

Il y a deux sous-catégories de gotra karma : le nichcha gotra karma (le statut bas ) et lĄŻuchcha gotra karma (le statut élevé). Le premier fait que nous avons un statut bas et pauvre dans la société, le second que nous sommes bien respectés et riches. Le karma du statut bas est acquis en ne respectant pas les gens, en étant égoïstes et orgueilleux et en se moquant des autres. Le karma du statut élevé est obtenu en ayant de la dévotion et de la foi dans la religion jaïne, en ne regardant personne de haut, en nĄŻétant pas orgueilleux, en respectant, en honorant, et en traitant tout le monde avec amour.

Le gotra karma peut être effacé en étant respectueux envers ceux qui ont un statut et envers ceux qui nĄŻen ont pas.

Quand le gotra karma est complètement effacé, notre âme devient Agurulaghutva (constante).

d) LĄŻāyushya karma détermine notre durée de vie. Celle-ci peut être raccourcie mais non allongée. Celle pour la vie future est décidée seulement lorsque les deux tiers de la vie courante se sont écoulés. Si ce nĄŻest pas fait alors, cĄŻest réalisé dans les deux tiers du temps qui reste. Si ce nĄŻest pas encore fait, cela continue de même ou cĄŻest au moment de la mort. Ce karma nĄŻest pas acquis, lorsque lĄŻâme va être libérée dans la vie en cours.

Il y a quatre sous-catégories dĄŻ āyushya karma :

     

  • le nārakāyushya karma (infernal),
  • le tiryañcāyushya karma (animal ou végétal)
  • le manushyāyushya karma (humain) et
  • le devāyushya karma (céleste).

En fonction des effets de ce karma, certains peuvent vivre peu et dĄŻautres longtemps.

Ce karma est acquis en sĄŻengageant dans des activités violentes et en ôtant la vie aux autres. Il peut être effacé, en montrant de la compassion envers tout le monde.

Lorsque lĄŻāyushya karma est complètement effacé, lĄŻâme devient Akshayasthiti, lĄŻétat où elle est immortelle et ne renaît plus jamais.

ĄĄ