Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE SAMAYASĀRA

 Préceptes sur les Êtres favorables

 Préceptes sur les Enseignements du Jina 
 Préceptes sur l’Ordre religieux   
 Préceptes sur l’Exposé scriptural
 Préceptes sur le Cycle des transmigrations
 Préceptes sur les Karmas
 Préceptes sur la Foi erronée
 Préceptes sur le Renoncement à l’attachement   
 Préceptes sur la Religion 

 Préceptes sur le Contrôle de soi

Préceptes sur la Non-possessivité
Préceptes sur la Non-violence
Préceptes sur la Vigilance
Préceptes sur l’Éducation
Préceptes sur l’Âme
Préceptes sur la Voie de la libération
Préceptes sur les Trois Joyaux
Préceptes sur la Foi juste 
Préceptes sur la Connaissance juste
Préceptes sur la Conduite juste 
Préceptes sur la Réalisation spirituelle
Préceptes sur les Deux voies de la religion
Préceptes sur la Religion des laïcs
Préceptes sur la Religion des moines
Préceptes sur les Vœux
Préceptes sur l’Attention et le Contrôle de soi
Préceptes sur les Devoirs obligatoires
Préceptes sur la Pénitence
Préceptes sur la Réflexion
Préceptes sur la Coloration de l’âme
Préceptes sur le Progrès spirituel
Préceptes sur la Mort sans passion
Préceptes sur le Fondamental
Préceptes sur la Substance
Préceptes sur l’Univers
Préceptes sur le Non-absolutisme
Préceptes sur la Connaissance valable
Préceptes sur les Points de vue
Préceptes sur la Théorie de la relativité et des sept  prédicats
Préceptes sur la Réconciliation ou la Synthèse
Préceptes sur l’Installation
Conclusion
Hymne à Mahavira

SAMANA  SUTTAM
(SHRAMANA  SUTRA)  
 

Première Partie

14. Préceptes sur l’éducation (Shikshāsūtra)

(170)Celui qui est modeste et respectueux avance dans la connaissance et celui qui est arrogant et irrespectueux n’arrive pas à avancer dans la connaissance. Celui qui est conscient de ces deux faits acquiert l’éducation.
(171)L’orgueil, la colère, la négligence, la maladie et la paresse sont les cinq facteurs qui font que l’on n’arrive pas à recevoir l’ éducation.
(172 et 173 ) En ne s’adonnant pas aux plaisanteries, en se contrôlant toujours, en ne révélant pas les secrets des autres, en ne manquant pas de bonnes manières, en ne montrant pas de mauvaises manières, en n’étant pas beaucoup cupide, en n’étant pas en colère et en restant sincère, voila les huit traits de caractère qui font que l’on est appelé un (vrai) amoureux de l’éducation.
(174)Une personne acquiert la connaissance et la concentration de la pensée en étudiant les écritures. Elle devient inébranlable dans la religion et elle aide les autres à acquérir cette fermeté. Ainsi, grâce aux études des écritures, elle devient absorbée dans la méditation de ce qui y est exposé.
(175)Celui qui réside toujours avec le précepteur en pratiquant les austérités et la méditation, qui est agréable dans l’action et doux dans ses paroles, est apte à recevoir l’éducation.
(176)Une lampe allume des centaines d’autres lampes et reste encore allumée ; ainsi sont les Ācāryas qui, comme une lampe, éclairent les autres et continuent à rester eux-mêmes éclairés.