Jainworld
Jain World
Sub-Categories of French
 LE SAMAYASĀRA
 Saman Suttam
 LES LEGS DE MAHAVIRA
 Tatvarth
 Alphabet en images 
 Lexique des termes traditionnels 
 Leçons de niveau-1 
 Leçons de niveau-2
 Leçons pour les Juniors  
 Leçons pour les Seniors 
 Les vies authentiques des vingt-quatre Tirthankars
 Les dix rites principaux dans un temple
 La Communauté jaïne
 La prière
 Les cultes
 Les Jaïns en Inde et dans le monde
 Les fêtes religieuses
 Les pèlerinages et les lieux sacrés 
 Les austérités 
 LE NIYAMASĀRA
 LE KALPA SUTRA

LE KALPA SUTRA

Le « Kalpa sutra » est le texte sacré le plus vénéré par la branche Shvetambara. Ecrit en prakrit, il aurait été composé, au IV ème siècle avant notre ère, par BHADRABAHU, le dernier grand chef religieux des Jaïns, avant leur fractionnement en deux grandes sections majeures. La lecture de ce livre est faite, chaque année, devant les fidèles de cette branche, lors de leur grand fête de la pénitence et du pardon (Paryushana Parva) qui dure huit jours . Cette fête a lieu à la fin du mois lunaire indien de Shravana (Juillet-Août). Elle se termine, le dernier jour, dit « Samvatsari pratikramana », par la célèbre demande de pardon « micchami dukkadam » à tous les êtres vivants, pour le mal que les adeptes ont pu leur causer au cours de l’année, volontairement ou involontairement, et par l’expression de leur propre pardon à tous.

La lecture du « Kalpa Sutra », lors de cette fête, est liée à son contenu. En effet, le livre comprend trois parties :

a) Les vies des Jinas,
b) La liste des Sthaviras, (Maîtres religieux jaïns anciens) de Mahavira à l’Arya Skandila, et des groupes de disciples qui ont existé durant leurs vies,
c) Les règles à observer par les Yatis (ascètes jaïns) pendant la mousson (Pagussan).

Le texte sur les vies des Jinas, en quatre lectures pour Mahavira, en un exposé pour Parshva, Arishtanemi et Rhishabha successivement, et la liste des autres Tirthankaras, contient une multitude de détails légendaires, de renvois et de répétitions. Sa traduction difficile et compliquée en a été faite par le grand Indianiste allemand Hermann Jacobi à la fin du XIX ème siècle. Celle-ci a été publiée pour la première fois en anglais en 1884 par le Professeur Max Muller dans le volume 22 de la collection « Sacred Books of the East ». L’ouvrage intitulé « Jaina Sutras » contient aussi la traduction par Hermann Jacobi du livre sacré intitulé « Acaranga Sutra » qui est un exposé par Sudharman, l’un des disciples principaux (Ganadhara) de Mahavira, à son disciple Jambu, des enseignements du Maître concernant les règles à observer par les ascètes et les laïcs.

A signaler, par la même occasion, la publication, par le même éditeur, pour la première fois en 1895, dans la même collection, volume 45, de la traduction par Hermann Jacobi de l’« Uttaradhyayana Sutra » et du « Sutrakritanga Sutra », deux ouvrages très importants aussi du Canon Shvetambara.