Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Societies and Centers
  CHAPITRE 1 LES DOCTRINES
1. Les doctrines philosophiques
2. La doctrine du « karma ».
3. Les doctrines du « nayavada » et du « syadvada ».
4. La doctrine de la voie de la libération.
5. Les doctrines éthiques.
CHAPITRE 2 PRÉCEPTES
1. La pratique de la religion.
  2. La valeur du contrôle de soi.
  3. La théorie du karma.
  4. La voie de la libération.
  5. Les règles de conduite.
  6. Les devoirs des ascètes.
  CHAPITRE 3 SON INFLUENCE

LES LEGS DE MAHAVIRA

 CHAPITRE 2   PRÉCEPTES

    

2. La valeur du contrôle de soi.

On dit que le corps est le bateau et que l’âme est le marin. On dit que le samsara, (l’existence dans le monde) est l’océan que seuls traversent les grands sages.

On doit toujours garder son âme de tout mal, en ayant les organes des sens contrôlés correctement. Lorsque l’âme n’est pas bien gardée, elle prend le chemin qui conduit à la naissance et à la mort, alors que bien contrôlée, elle devient exempte de tout le chagrin et de toute la souffrance du monde.

Le Soi seul doit être maîtrisé, car c’est difficile de le faire. Celui qui a maîtrisé son Soi devient heureux, tant dans ce monde que dans le suivant.

Il vaut mieux que je me maîtrise moi-même, par le contrôle de soi et par les austérités, plutôt que je sois maîtrisé par les fers et les châtiments corporels.

Mon propre Soi est la rivière Vaitarani i.e. la rivière de l’enfer avec de l’eau froide mordante. Mon propre Soi est l’arbre Kutashalmati i.e. l’arbre de l’enfer aux feuilles piquantes. Mon propre Soi est le Kamadhenu i.e. la vache qui satisfait le désir et mon propre Soi est le parc Nandana i.e. le paradis.

Mon propre Soi est l’auteur et le non-auteur de la souffrance et du bonheur dans ce monde. Mon propre Soi est mon (meilleur) ami ou mon (pire) ennemi, suivant qu’il agit bien ou mal.

Un homme peut vaincre des milliers et des milliers d’adversaires (mais cela n’a pas de réelle conséquence). Sa plus grande victoire c’est seulement lorsqu’il parvient à vaincre son propre Soi.

Lutte avec ton (propre) Soi. Qu’y a t-il de bon à vaincre ses ennemis extérieurs ? En vainquant son Soi, par les moyens de son propre Soi, on obtient le vrai bonheur.

Les cinq sens et les quatre passions (la colère, l’orgueil, la tromperie et la cupidité) sont tous difficiles à vaincre. Il est également difficile de vaincre son propre Soi, mais celui qui l’a maîtrisé a maîtrisé tout le reste, dans le monde.

Ayant commis une mauvaise chose sciemment ou sans le savoir, on doit immédiatement la bannir et ne jamais la commettre une seconde fois.

Les dieux, les démons, les Gandharvas, les Yakshas, les Rakshasas et les Kinnaras s’inclinent tous devant un moine chaste, qui observe le difficile contrôle de soi.

Un homme pourrait donner par charité des milliers et des milliers de vaches, chaque mois, mais bien meilleur que lui est l’homme qui ne peut rien donner comme charité, mais qui observe seulement un contrôle de soi parfait.

Le contrôle de soi est insipide comme manger un grain de sable et pratiquer une pénitence toute la vie est aussi difficile que de marcher sur le tranchant d’un glaive.

Dans ce monde, rien n’est vraiment difficile, pour quelqu’un qui n’a pas de désirs.

O homme ! Vous contrôlez et vous maîtrisez mieux votre propre Soi ? Ainsi seulement vous serez délivré des chagrins et de la souffrance.

Je demande pardon à tous les êtres vivants. Puissent tous les êtres vivants me pardonner. Je manifeste de l’amitié pour tous les êtres vivants. Je n’ai d’inimitié pour aucun.

La colère détruit l’amour, l’orgueil met fin à la modestie, la tromperie enlève les amis, alors que la cupidité détruit tout.