Jainworld
Jain World
Sub-Categories of JWFrench
       
      
      
      
      
      
      
      
      
      
      
      
      

Maximes de Mahâvîra 

 

Par l’observation et l’attention découvrez vous-même que la paix est chère à tout être vivant et que l’inquiétude est déplaisante, grandement terrifiante et pénible, pour tous les animaux, pour tous les êtres qui vibrent de vie, et pour  toutes les âmes ! 

Celui qui connaît le soi intérieur connaît aussi le monde extérieur. Celui qui connaît le monde extérieur connaît aussi le soi intérieur. 

Éprouvant chaque plaisir et chaque douleur, et voyant que la jeunesse et la force n’ont pas encore décliné, vous êtes encore jeune et fort. Oh ! Homme sage, sachez que c’est le bon moment pour penser à votre élévation (spirituelle) ! 

Tous les êtres aiment la vie. Ils souhaitent goûter aux plaisirs. Ils détestent la souffrance. Ils ont horreur d’être tués. Ils sont attachés à l’anneau mortel. Ils  veulent s’accrocher à la vie. 

La vie est chère à tous les êtres. 

Celui qui est plongé dans les ténèbres de l’ignorance ne sait pas apaiser ses souffrances, parce qu’il est attaché aux désirs et à la lubricité. Oppressé ( par la souffrance physique et mentale)  il tourne constamment dans le tourbillon de l’angoisse. 

Oh !  Toi qui es calme ! Renonce au plaisir charnel et à l’asservissement au désir ! 

Oh ! Homme ! C’est vous qui avez planté (dans votre propre cœur) l’épine du plaisir charnel et de l’asservissement au désir ! 

Ceux qui ne sont pas des sages passent leur temps à dormir, les sages sont toujours réveillés. 

Sachez que le malheur dans ce monde est néfaste ! 

Oh ! Homme ! Vous êtes votre propre ami, (alors) pourquoi en cherchez-vous un ailleurs ? 

Oh ! Soi ! Suivez la vérité et la vérité uniquement ! 

Une personne qui est toujours aux ordres et à l’appel de la vérité est sage ; elle transcende la mort (ou les sensualités). 

Celui qui en connaît un les connaît tous. Celui qui les connaît tous en connaît un. 

Il y a des appréhensions dans toutes les directions, pour celui qui est attaché à quelque chose, mais pour celui qui est maître de soi, il n’y a d’appréhension dans aucune. 

Celui qui en vainc un, en vainc beaucoup, et celui qui en vainc beaucoup, en vainc un.