Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE NIYAMASĀRA
L’ÂME (Jiva)  
  CE QUI N’A PAS D’ÂME (Ajiva)
  L’ACTIVITÉ DE LA PENSÉE PURE ( Shuddha Bhava)
 

LA CONDUITE JUSTE PRATIQUE (Vyavahara Charitra)

  LE REPENTIR  (Pratikramana)
  LE RENONCEMENT  ( Pratyaichyana)
  LA CONFESSION   (Alochana)
 

L’EXPIATION  (Prayashchitta)

  L’ÉQUANIMITÉ  SUPRÊME  (Parama Samadhi)
  LA DÉVOTION SUPRÊME  (Parama  Bhakti)
  L’INDÉPENDANCE  RÉELLE (Nishchaya Avashyaka)
  LA CONSCIENCE PURE  ( Shudda Upayoga)

 

LE NIYAMASĀRA

   CHAPITRE VII   LA CONFESSION   (Alochana)

 

41.  Un saint, qui médite sur l’âme comme libre de matière quasi-karmique (no-karma) et de matière karmique, et dépourvue de qualités et de modifications non-naturelles, est dit avoir la confession (alochana).

42.  La nature de la confession est dite de quatre sortes, dans les écritures, (a) la confession (alochana), (b) l’éradication (alunchhana), (c) la non-difformité (avikritikarana) et (d)  la pureté des pensées (bhavashuddhi).

43.  Connaissez-le, celui qui, ayant fixé l’activité de sa pensée dans l’équanimité, réalise son âme, en observant la pratique de la confession (aluchhana). Tel est l’enseignement des Vainqueurs suprêmes.

44.  L’activité de la pensée indépendante et égale de son âme, capable d’extirper la racine de l’arbre des karmas, est appelée « l’éradication » (aluchhana).

45.  Celui, qui réalise son âme libre des karmas et comme une demeure de qualités pures, obtient le non-difformité (avikriti karana) dans l’équanimité.

46.  La libération de l’activité de la pensée de la luxure, de l’orgueil, de la tromperie et de la cupidité, etc. c’est la pureté de la pensée (bhavashuddhi). Cela a été prêché ainsi aux âmes méritantes par ceux qui perçoivent l’univers et le non-univers.